RSS Feed

PLAY

In detail :
Starting date : 01/01/2010
Ending date : 31/12/2013
Funding: 

EU / ICT / FP7

Partners: 

FZI (Allemagne), Orange (France), ICCS (Grèce), INRIA (France), CIM (Serbie), EBM-WebSourcing (France), and Mines Albi (France).

Research Axis : 
  • Axis 1 : IO
Stakeholders : 
  • Project Leader : FZI
  • Mines Albi Project Manager : Frédérick Bénaben
  • Mines Albi actors : Sébastien Truptil

Au cours de l’un de ses déplacements en avion, Paul décide de profiter d’un film proposé aux passagers. Malheureusement, l’avion atterrit et le film choisit par Paul n’est pas terminé. Il se rend donc à son hôtel, rejoint la chambre qu’il a réservée et allume la télévision de sa chambre. Le système audiovisuel lui propose alors de visionner la fin de son film…

C’est sur la base de cet exemple simple que s’est construit le projet Européen PLAY. Ce projet est une collaboration entre sept partenaires Européens : le leader FZI (Allemagne), Orange (France), ICCS (Grèce), INRIA (France), CIM (Serbie), EBM-WebSourcing (France) et Mines Albi (France). Le sujet relève de la définition d’une plateforme informatique de recueil massif de données (sous la forme d’événements) et de traitement complexe de ces événements (par le biais d’un outil de Complex Event Processing) pour générer de nouvelles informations. Le recueil et l’émission de données par la plateforme PLAY repose sur le principe de publish / subscribe et la plateforme s’appuie sur une architecture SOA/EDA (Service Oriented Architecture / Event Driven Architecture). La gestion de ces données s’inscrit naturellement dans une problématique Big-Data et relève de composantes telles que la scalabilité, la confiance dans les données, l’historisation des données et la distribution du stockage des données. Au sein de ce projet, le Centre de Génie Industriel de l’Ecole des Mines d’Albi-Carmaux avait en particulier la responsabilité du work-package dédié aux cas d’utilisation ainsi que la définition, l’implémentation et l’exploitation d’un cas d’utilisation relatif à la gestion d’une crise sur une central nucléaire afin de tester et d’évaluer la plateforme PLAY.

 

Lors de la revue finale, le projet PLAY a obtenu le plus haut niveau d’évaluation et a été qualifié « d’un des tous meilleurs » que le rapporteur (expert mondial du domaine des CEP et des EDA) ait été amené à évaluer.